Santé et microbes : quels sont les différents masques de protection ?

Utiliser un masque de protection de santé acheté sur internet ou en pharmacie permet de se protéger d’une contamination de microbe ou de virus. Il s’agit d’un dispositif médical dont l’objectif est de filtrer les virus comme celui du coronavirus ou d’autre problème viralet de prévenir la contraction d’un microbe.

Les différents types de masques

De nombreuses gens portent aujourd’hui des masques pour se protéger du microbe. Toutefois, il est important de préciser qu’il existe plusieurs types de masques et tous n’ont pas le même niveau de filtration. Un masque chirurgical est le plus utilisé : c’est comme celui que mettent les odontologistes lorsqu’ils traitent les caries. Attention, il ne protège pas contre l’inhalation de gouttelettes et de très petites particules en suspension dans l’air. Le masque FFP plus connu sous le nom de masque coque ou masque canard est le masque de protection respiratoire le plus sécuritaire. Ce dernier dispose d’un haut niveau de filtration. Il n’est pas affecté à tout le monde, mais destiné aux professionnels de la santé. Et le masque en tissu, l’efficacité de ce type de masque n’a pas été démontrée. Certains experts prouvent que les masques en tissu fait-maison ne protègent pas du tout la personne qui l’utilise ni son entourage.

Le masque est-il réutilisable ?

Le masque de protection médicale est jetable et n’est en aucun cas réutilisable ou lavable. Le masque chirurgical ou anatomique ne dure que 3 à 4 heures. Mais le masque de type FFP peut durer jusqu’à 8 heures. Après cela, vous devez le jeter. Les chercheurs affirment qu’il faut l’enlever et le jeter après chaque sortie, c’est-à-dire une fois que vous retournez à la maison, car il est possiblement contaminé. Vous ne devez donc pas reprendre un masque une fois qu’il a été utilisé et retiré du visage. Mais attention, si vous souhaitez boire ou manger par exemple, il suffit d’en changer.

Comment mettre correctement un masque ?

Pour que le masque soit efficace, il doit être correctement porté. Pour celail faut l’utiliser dans le bon sens. Le côté coloré est souvent placé vers l’extérieur et pas contre le visage. Pour bien protéger le nez, le parti bourré de la barrette nasale doit se trouver sur la bosse du nez. Il doit passer sous le menton et bien l’envelopper afin de protéger le nez et la bouche. Il est conseillé d’opter pour des masques avec des cordes élastiques que des lanières, ainsi votre masque sera plus facile à enfiler. Il faut savoir qu’un masque FFP mal porté ou mal adapté ne protège pas plus qu’un masque chirurgical.

Gel hydroalcoolique : comment ça marche ?
Cancer du sein : les hommes également concernés